jeudi 17 août 2017

L’auto-sabotage : quand l’ennemi est en vous



Porté à votre conscience par Arcturius,
le 16 août 2017

L’auto-sabotage ou auto-boycott est la tendance à se mettre des bâtons dans les roues, à se créer des limites et des complications tout au long du chemin vers nos objectifs ou nos buts.

Si vous jetez un coup d’œil en arrière, il est possible que vous retrouviez plusieurs exemples de situations au cours desquelles, sans savoir pourquoi ni comment, vous avez échoué à atteindre un objectif. L’une des possibles explications de cet échec est celle de l’auto-sabotage.

L’auto-sabotage représente l’ennemi que nous portons en nous. Il nous protège peut-être, dans une certaine mesure, de l’échec à court terme, mais il nous empêche aussi de réussir.

La personne qui se boycotte elle-même se crée des obstacles et des freins et, inconsciemment, se dit « je ne vais pas y arriver » quand elle doit faire face à des moments difficiles. Nous allons maintenant voir les quatre types d’auto-sabotage les plus fréquents.

Lire la suite ici : http://www.arcturius.org/chroniques/lauto-sabotage-quand-lennemi-est-en-vous/

La « nuit noire de l’âme »



Publié par LaPresseGalactique.org le 17 Août, 2017 dans TÉMOIGNAGE

Le taux vibratoire de notre planète est actuellement en train de s’élever à grande vitesse, ce qui influence directement l’homme. Puisque nous sommes interdépendants et interconnectés à notre environnement, nous pouvons facilement concevoir que le changement vibratoire de notre Terre puisse nous affecter.

Les conséquences de tels changements sont facilement perceptibles et touchent les sphères physiques, émotionnelles, intellectuelles et spirituelles de l’humanité. La majorité d’entre nous ressentons des symptômes tels des migraines, des palpitations au niveau du chakra du cœur, des périodes de grandes fatigues. Des symptômes également comme la fragilité émotionnelle, une sensibilité accrue, un écroulement des croyances conditionnées…

Cela va même jusqu’à la dépression profonde et un dégoût de la vie, telle qu’on la connaît et la vit au quotidien. Tout cela dans le but d’amener l’homme à s’éveiller de la torpeur inconsciente qui a pris possession de son Être depuis des centaines, voire des milliers d’années.

Rien en ce monde n’est le fruit du hasard. Si nous assistons actuellement à cette période de grands changements, c’est que le temps est venu pour l’homme d’apprendre des erreurs de son passé et de vivre différemment. C’est aussi simple que cela: soit nous nous éveillons, soit nous sombrons dans la noirceur.

Et si je vous parle de cela aujourd’hui, ce n’est pas pour être pessimiste, bien au contraire. Mon intention est de partager le maximum d’informations dans le but de redonner espoir à ceux et celles qui sont plongés dans ce qu’on appelle: la nuit noire de l’âme.

Qu’est-ce que la nuit noire de l’âme?

La nuit noire de l’âme, également appelée la nuit obscure, est une expression qui nous provient à l’origine de Jean de la Croix, un prêtre espagnol qui fut déclaré Docteur de l’Église en 1926. Ce terme, que l’on retrouve dans le titre de son célèbre poème « La noche oscura », représente l’expérience passagère de souffrance profonde vécue par notre Être tout entier, une période où tout s’écroule en nous ( écroulement de l’esprit ) et autour de nous ( écroulement de nos repères extérieurs dans le monde de la forme ). 

Lors de cette phase, où plus rien ne nous paraît avoir de sens, que ce soit nos croyances, notre carrière, nos relations, nos buts de vie, une profonde dépression s’empare de nous et se fait sentir non pas au niveau de la personnalité, mais au niveau de l’âme. 

C’est notre âme qui pleure et qui tente d’établir le contact avec nous. Lorsque s’enclenche en nous ce phénomène hors du commun, c’est qu’une transformation intérieure est en train de voir le jour. Mais avant, nous devons traverser l’enfer. L’enfer de quoi? De notre mental. De notre ego. De cette fausse personnalité que nous avons créé pour éviter de souffrir à nouveau.

Pensée du jour



Publié par LaPresseGalactique.org le 17 Août, 2017 dans PENSÉES

Il faudrait ne parler de quelque chose que si cela vous permet de vous sentir mieux. Il n’y a aucun intérêt, jamais, à activer quelque chose qui ne vous fait pas de bien et à en parler, parce que ça le réactive dans votre vibration. Cela transforme votre point d’attraction — ça vous rend donc moins lucide.
En d’autres termes, lorsque vous vous focalisez sur les problèmes des autres, vous diminuez votre capacité à les aider. Les gens croient que vous devez vous focaliser sur le problème dans le but de trouver une solution. Et nous disons, il ne sort jamais de solution — cela n’a jamais rien inspiré ; vous ne l’admettez jamais, mais vous n’êtes jamais en mesure de faciliter ou de parvenir à quoi que ce soit — à partir de ce point où vous vous focalisez sur le problème. Ce sont deux vibrations entièrement différentes. Si vous avez quelqu’un chez qui pratiquement tout va mal et une seule chose va bien, martelez ce qui va bien et faites-en votre point d’attraction. Si vous vous focalisez sur ses problèmes, vous obtenez un accord vibratoire avec quelque chose d’autre que la Source qui vous donne la solution.
Abraham
Traduction AD
Page d’origine : http://www.abraham-hicks.com/

http://lapressegalactique.com/2017/08/17/pensee-du-jour-1551/ 

mercredi 16 août 2017

Comment augmenter le taux vibratoire de votre maison



Publié par LaPresseGalactique.org le 16 Août, 2017 dans OUTILS EVOLUTIFS

Dans cet article, je vais tenter de vous donner différentes astuces pour vous aider à augmenter le taux vibratoire de votre maison. 

L’environnement dans lequel nous évoluons est extrêmement important pour notre santé, notre état émotionnel et physique. 

L’une des premières choses que nous pouvons faire pour prendre soin de nous est de prendre soin de notre maison.

Vous vous acheminez vers une réalité dépassant ce que vous auriez pu imaginer



Il y a une chose que vous êtes à même de comprendre, c’est que vous pouvez maintenant cesser de croire que vous ne pourrez jamais voir venir les choses dans votre vie, parce que vous avez compris, et surtout ressenti, que ce que vous Êtes est bien autre chose qu’un humain, à la différence que vous vous laissez encore prendre au jeu de vos pensées, et surtout vous ne vous accordez pas d’être simplement vous. 

Et savez-vous pourquoi ? 

Parce qu’une partie de vous essaie de vous dire que c’est encore en contrôlant ce que vous vivez que vous pourrez mieux comprendre comment les choses peuvent s’en venir à vous.