vendredi 23 juin 2017

Que veux-tu dire vraiment ?



Transmis par Joeliah le 23 - juin - 2017 

Que veux-tu dire vraiment ? 

Je croyais que tu voulais dire autre chose…
 
Nous arrivons à nous entendre dans la vie parce que les hommes ont inventé des accords de terme et de définition sur ce que nous utilisons dans la vie. 

Les dictionnaires sont là pour aider à se mettre d’accord sur la signification des mots utilisés dans chaque langage et si on utilise un mot pour un autre, il y a parfois des malentendus plus ou moins sympathiques ou dramatiques.

La solitude et le silence



Publié par Jenny le 23 Juin, 2017 dans CHRONIQUES, Jenny, MANCHETTES

Quel beau sentiment quand on sait profiter de ce moment pour se retrouver Soi, s’entendre et s’écouter vivre et penser.

Quel espace exquis pour savourer la musique de l’esprit libre de toute tension invasive.

Quel privilégié nous sommes lorsqu’enfin nous pouvons contempler le monde de notre intériorité et laisser s’envoler notre pensée et notre esprit vers l’invisible espace. Là où la Vie nous cache encore d’incommensurables secrets qui si nous nous montrons dignes nous sont dévoilés. 

Et oui, la solitude fait peur à beaucoup d’entre nous ! 

En général c’est durant ces minutes où ces heures que le mental choisi de nous questionner, nous interroger, nous analyser, nous effrayer, nous barricader nous emprisonner derrières des fantômes sécuritaires. 

Mais si nous en prenons conscience à temps et chassons ses barricades en les laissant tout simplement passer et en leur disant au-revoir alors bien vite vient le calme et nous nous rendons compte que ce calme est bien plus profitable et bénéfique que l’agitation extérieure que nous recherchons pour l’éviter !

Suite : http://lapressegalactique.com/2017/06/23/la-solitude-et-le-silence/

jeudi 22 juin 2017

Quand la musique remplace le médicament



Porté à votre conscience par Arcturius,
le 21 juin 2017

Réduire la douleur, l’anxiété et les troubles du sommeil : voici les vertus de la musicothérapie, de plus en plus utilisée dans les hôpitaux.

Écouter de la musique assis confortablement dans un fauteuil, un casque sur les oreilles, les yeux fermés : il est facile d’imaginer que toutes les conditions sont ainsi réunies pour se relaxer.

Depuis plusieurs décennies, les scientifiques se penchent sur les bénéfices de la musicothérapie – qu’elle soit « active » lorsque le patient joue un instrument ou « réceptive » lorsqu’il écoute -, afin de proposer à ceux atteints de dépression, d’anxiété, de troubles du sommeil et de douleurs chroniques une solution alternative aux médicaments.

Créée en 2009 par un docteur en psychologie clinique, la start-up Music Care est l’une des seules en France à proposer l’écoute de musiques destinées aux patients hospitalisés.

Les émotions « négatives »




La phrase « les émotions négatives » est devenue une partie inhérente de notre dictionnaire de tous les jours. Nous comprenons les émotions comme quelque chose de désagréable, comme une cocotte-minute émotionnelle, que nous ne voulons pas expérimenter. 

C’est en prononçant le mot « négatives » que nous faisons quelque chose de beaucoup plus, parce que nous traitons ces émotions comme quelque chose de complètement mauvais et d’indésirable, comme quelque chose dont nous ne voulons pas entendre parler, comme quelque chose qui nous est hostile. Et donc, nous les fuyons, nous les refoulons, nous ne voulons rien avoir à faire avec elles…

Mais fuir nos émotions, nous nous ferme l’opportunité de comprendre nos états internes. Alors que comprendre nos états internes, comprendre ce qui se passe en nous, est la base absolue pour améliorer la qualité de notre vie, pour résoudre nos problèmes.

Parce que, justement, c’est dans ces émotions « négatives » que se trouvent toutes les solutions possibles à ces problèmes. C’est en les observant que nous avons la possibilité de nous libérer de ce qui nous tourmente.

mercredi 21 juin 2017

S’aimer inconditionnellement est la pierre angulaire du bien-être psychologique



Porté à votre conscience par Arcturius,
le 20 juin 2017

L’estime de soi est cette partie de notre auto-concept qui rend notre peau émotionnelle plus ou moins résistante. S’aimer inconditionnellement est sans aucun doute la pierre angulaire du bien-être psychologique car même si le concept d’amour propre peut a priori paraître simple, il est en réalité plus important que ce que nous pensons quand il est lié au bonheur.

Il est impossible d’être heureux-se si l’on ne s’aime pas soi-même. S’aimer, s’accepter, être en accord avec soi et s’estimer en toutes circonstances est le ciment d’une vie pleine de satisfactions, de plaisirs et de plénitude.

Exercer une auto-approbation inconditionnelle est une tâche si difficile qu’il est rare de rencontrer des personnes qui s’aiment véritablement sans porter de masques.

Nous ne savons pas exactement pourquoi l’être humain, en règle général, s’aime si peu. Il semblerait que cela ait un lien avec l’ego et l’envie de se démarquer du commun des mortels. Quand une personne veut être spéciale ou meilleure que les autres, elle finit par devenir malheureuse car elle découvre qu’elle a aussi des carences et des limites et qu’elle n’est pas aussi spéciale qu’elle prétendait l’être.

Cela fait que la pensée polarisée – tout est blanc ou tout est noir – travaille dans notre esprit et finisse par créer en nous un dialogue intérieur du type : «Si je ne me démarque pas, cela veut dire que je ne vaux absolument rien».

Lire la suite sur : http://www.arcturius.org/chroniques/et-si-le-manque-destime-de-soi-etait-la-source-de-tous-nos-troubles/